Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les aventures d'Indy, gay à Paris - Indy sans Jones

Les aventures d'Indy, gay à Paris - Indy sans Jones

Menu
#22 Hasards

#22 Hasards

#22 Hasards

Les hasards sont parfois surprenants. Dans la chaleur moite et suffocante de notre village du sud portugais, nous avions trouvé refuge dans un café doté de vieux ventilos rouillés. Pour le prix d'un cocktail à la DL, le barman nous servait l'équivalent d'un litre de boisson, bien dosée. Dix euros, l'affaire est dans le sac. Vingt euros et nous dansions sur un Kylie de 83. Trente euros et c'était le coma.

 

Sébastien avait sympathisé avec toute la bourgade, qui bien que conservatrice, a directement accroché avec son côté exubérant. Le premier soir, à la fête locale, il avait mis le feu à la piste et sauvé une ambiance qui ne prenait pas. C'était alors gagné pour le reste du séjour. Nous avions vidé leurs fûts et fait honneur à leurs saucisses. Les vraies. Celles du barbecue. Vous êtes sales ...

 

J'étais parti avec l'appréhension qu'une dizaine de jeunes, à majorité gay, débarquant dans leur village, cela n'allait pas les réjouir. Et j'avais tout faux. L'épicier nous offrait des spécialités du terroir et ce soir-là dans le bar, nous leur faisions leur chiffre du trimestre. Je sentais la crème après-soleil, utile hydratation post lézardage toute la journée à mater tranquillement Julien sur son transat en me disant qu'avoir un collègue aussi sexy est excitant et frustrant.

 

Un second groupe entra dans le café où nous étions donc ce soir-là. Des jeunes et non Portugais. Il y avait donc d'autres jeunes touristes dans le bourg, c'était une première information. Et l'un d'eux semblait nous lancer des regards qui n'étaient pas désapprobateurs. Contacts visuels. Sourires en coin. 

 

Sébastien le repéra immédiatement. Pas de doute de son côté : le bel inconnu avait flashé sur lui, et il allait s'amuser le soir-même. Jun, mon meilleur ami, n'avait absolument rien à faire des œillades du touriste. Quant à moi, il ne me laissait pas indifférent. Et je n'étais pas certain qu'il soit intéressé par Sébastien ...